Mali: vers une reprise du dialogue avec les groupes du Nord

Dans le village de Tashek, au nord du Mali, une patrouille de militaires discute avec un touareg.
© REUTERS/Joe Penney

L'une des annonces intervenues en marge du 23e sommet de l’Union africaine en Guinée équatoriale, c'est la reprise du dialogue entre le gouvernement malien et les groupes armés du Nord dans la première quinzaine de juillet, à Alger.

Sur l’antenne de RFI, mercredi matin, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra a déclaré qu’il fallait un dialogue inter-malien et qu’il pourrait commencer à la mi-juillet à Alger. Une information confirmée dans la foulée par son homologue malien, Abdoulaye Diop.

Effectivement, nous avons sollicité la partie algérienne pour offrir ses bons offices.
Abdoulaye Diop
26-06-2014 - Par Christophe Boisbouvier

Le 21 mai dernier les accrochages meurtriers entre les deux parties à Kidal avaient démontré qu’un point de non-retour avait été franchi. Mais pour l'envoyé spécial de l'UA au Mali, l'ancien président burundais Pierre Buyuoya, les graves événements de Kidal ont peut-être servi d'électrochoc.

Je constate qu’après ces évènements tout le monde comprend qu’il n’y a pas d’alternative au dialogue.
Pierre Buyuoya
26-06-2014 - Par Christophe Boisbouvier