Nigeria: arrestation de femmes soupçonnées de recruter pour Boko Haram

Des militaires nigérians se préparent à une patrouille nocturne dans la forêt de Sambisa, en partie contrôlée par Boko Haram (avril 2014).
© Ben Shemang / RFI

Au Nigeria, l'armée a annoncé avoir arrêté trois femmes soupçonnées de mener des campagnes de recrutement pour Boko Haram. Jusqu'ici, les femmes assumaient essentiellement des tâches domestiques pour l'insurrection islamiste. Elles semblent jouer un rôle plus actif ces derniers mois.

Les trois femmes ont été arrêtées dans l'Etat de l’Adamawa. Selon le communiqué du ministère de la Défense, elles étaient en route pour la forêt de Sambisa qui abrite des camps de Boko Haram plus au nord.

Au-delà de missions d'espionnage, elles sont accusées de recruter des veuves et des jeunes filles pour les marier aux combattants de l’insurrection. La police avait mené un raid au domicile de l'une des trois femmes en 2012 et avait trouvé des fusils d'assaut et des cartouches. Son mari, toujours selon les autorités, aurait été tué depuis lors de combats entre Boko Haram et l’armée.

Le colonel Onyema Nwachukwu évoque, ce week-end, un coup de filet dans la branche féminine de Boko Haram, si tant est qu'elle existe. Les femmes jouent avant tout un rôle domestique au sein de l'insurrection islamiste. Ces deux dernières années, néanmoins, plusieurs ont été arrêtées dans l'Etat de Borno alors qu'elles acheminaient des armes cachées sous leur burqa, a indiqué à RFI l'universitaire nigérian Kyari Mohammed, spécialiste de Boko Haram. On se souvient aussi que le mois dernier, une femme a fait exploser la bombe artisanale qu’elle cachait sous son hijab à l’entrée d’une caserne militaire dans l’Etat de Gombe. L’attentat, qui a fait deux morts, dont la kamikaze, n'a pas été revendiqué.

A (RE) LIRE : Nigeria: le rapt de jeunes filles, l'arme de Boko Haram

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.