Republier
Mozambique

Mozambique: un membre de la Renamo arrêté devant la présidence

Vue de Maputo, capitale du Mozambique.
© Wikimedia

La police mozambicaine a arrêté, lundi, un porte-parole du parti d'opposition parlementaire issue de l'ancienne guérilla anti-marxiste de la Renamo à sa sortie du palais présidentiel. Juste avant son arrestation António Pedro Muchanga participait à un Conseil d'Etat consacré à l'escalade des tensions et des violences qui opposent l'ancienne guérilla et le gouvernement depuis 2012 et aux moyens d'y mettre un terme. Il bénéficiait théoriquement d'une immunité comme participant à ces pourparlers.

Pendant la réunion du Conseil d'Etat, à notre grande surprise la question de la levée de l'immunité António Pedro Muchanga a été présentée. Le plus surprenant dans cette situation est qu'António Muchanga ait été arrêté dans l'enceinte de la présidence de la République, sans un mandat judiciaire. Il y a eu de la mauvaise foi : tous les Mozambicains étaient persuadés que cette réunion allait apporter des garanties permettant de minimiser la crise actuelle au Mozambique, en réalité cette réunion a été convoquée dans le but d'arrêter António Pedro Muchanga.

Manuel Lole
08-07-2014 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.