L’Afrique du Sud s’engage à renforcer sa lutte contre le sida

Un jeune garçon prend un médicament contre combattre le VIH au centre Nkosi's Haven de Johannesburg, en Afrique du Sud.
© Reuters/Siphiwe Sibeko

L’Afrique du Sud s’engage à prendre de nouvelles mesures pour contrer l’épidémie de sida dans les 15 prochaines années. De retour de la 20e Conférence internationale sur le sida qui se déroule à Melbourne, le ministre sud-africain de la Santé a annoncé qu’il voulait étendre le dépistage et la distribution d'antirétroviraux à 90% de la population.

L’objectif affiché par le ministre sud-africain de la Santé est ambitieux : d’ici 2030, il souhaite que 90% des Sud-Africains sachent s’ils sont infectés ou non par le sida et que 90% des séropositifs soient sous traitement.

L’accent est donc mis à la fois sur le dépistage et le suivi des patients. Le ministre veut que « la majorité, voire la totalité de la population soit testée chaque année ». Il envisage même « des dépistages de masse […] à l’école, dans les universités ou au sein des églises ».

La distribution d’antirétroviraux doit également être largement étendue en Afrique du Sud. A partir de janvier 2015, les femmes enceintes et séropositives devraient, par exemple, systématiquement recevoir un traitement.

Après une longue période de déni, le gouvernement sud-africain a radicalement changé sa politique de santé depuis 2009. Actuellement, 2,5 millions de Sud-Africains reçoivent un traitement contre le sida, mais c’est encore trop peu pour contrer la maladie. L’Afrique du Sud compte aujourd’hui 6,4 millions de séropositifs (18% de la population adulte).

→ A (RE) LIRE : L’Afrique du Sud est-elle en train de perdre sa lutte contre le sida?

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.