Sénégal: l’excision en baisse, mais toujours pratiquée

Selon un rapport de l’Unicef publié le mardi 22 juillet, l’excision est en baisse au Sénégal.
© unicef.fr

Selon un rapport de l’Unicef publié le mardi 22 juillet, l’excision est globalement en baisse. Mais l’étude indique que cette pratique aux conséquences néfastes est encore pratiquée dans 29 pays africains et du Moyen-Orient. Au Sénégal, par exemple, où l’excision est interdite depuis 1999, le taux actuel de pratique dans des régions à forte prévalence comme Kolda et Tambacounda est passé de 94% à 87%. Quinze ans après son adoption, le pays peine encore à faire respecter la loi.

C’est difficile de faire respecter la loi, car l’excision est une norme sociale.
Khalidou Sy
24-07-2014 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.