Tunisie: fin des inscriptions sur les listes électorales

Opération de vote en Tunisie (archives).
© REUTERS/Zoubeir Souissi

Les inscriptions sur les listes électorales ont pris fin ce mardi 29 juillet en Tunisie. Selon les chiffres de l’ISIE, l'Instance supérieure indépendante pour les élections, le nombre d’électeurs tunisiens passe de 4 365 000 en 2011 à 5 098 000 en 2014. L'enrôlement a permis l'inscription de 735 000 nouveaux électeurs.

L'opération avait été prolongée d’une semaine pour permettre aux retardataires de s’inscrire afin de pouvoir voter aux prochaines échéances électorales, présidentielle et législatives, prévues pour la fin de l’année. Une mesure qui n’a pas suffi, selon certains acteurs de la société civile et hommes politiques, qui dénoncent des irrégularités qui n’auraient pas permis à tous les Tunisiens de s’inscrire. Ils sollicitent de nouvelles dates.

On trouve des circonscriptions où il y a un faible nombre d’électeurs non inscrits et où il y a un nombre important d’agents et de centres.
Zaki Rahmouni
30-07-2014 - Par RFI

La diaspora peu mobilisée

Certains politiques s’inquiètent aussi du peu de mobilisation des Tunisiens de l’étranger. Pour la députée, Nadia Chabaane, les inscriptions devraient se poursuivre au moins en ligne pour ceux de l'extérieur.

Il y a eu beaucoup de cafouillages par rapport à l’étranger.
Nadia Chabaane
30-07-2014 - Par RFI