RCA: la Seleka dit qu'elle ne participera pas au prochain gouvernement

L'ex-général en exil Mohamed Moussa Daffane, représentant de la Seleka au forum de Brazzaville, le 23 juillet 2014.
© AFP PHOTO/GUY-GERVAIS KITINA

En République centrafricaine, la nouvelle de la nomination, dimanche 10 août, du nouveau Premier ministre, Mahamat Kamoun, fait grincer des dents au sein de la Seleka. Son porte-parole a annoncé que son mouvement ne participera pas au prochain gouvernement.

Certains responsables se sont indignés du choix d'un Premier ministre effectué avant même que les rebelles aient déposé le nom de leur candidat. Le jour même de la nomination de Mahamat Kamoun, le porte-parole de la Seleka, Habilah Awal, livre la position officielle du mouvement.

« Le bureau politique de la Seleka a pris connaissance, à travers les médias, de la nomination d’un nouveau Premier ministre. Madame Catherine Samba-Panza n’a pas jugé opportun de s’enquérir de notre avis. La Seleka – nous contrôlons une bonne partie de a République centrafricaine – mérite mieux que cela. Donc, la Seleka ne participera pas au prochain gouvernement », a annoncé à RFI son porte-parole, Habilah Awal.

Depuis dimanche soir, la Seleka ne cache pas son mécontentement. Ses reproches concernent davantage la méthode de la nomination que la personnalité du nouveau Premier ministre. Les ex-rebelles estiment, en effet, qu’ils n’ont pas été consultés par la présidente. En réalité, Catherine Samba-Panza avait demandé à toutes les entités politiques de lui proposer un nom de candidat. Mais la Seleka, actuellement minée par des divisions internes, n’a pas eu le temps de se mettre d’accord pour proposer son candidat comme l’ont fait les autres entités.

Pour autant, pas vraiment de critiques de la Seleka adressées directement contre le nouveau Premier ministre. Il faut dire que Mahamat Kamoun, qui était jusqu’ici conseiller politique de Catherine Samba-Panza avant son arrivée au pouvoir, était déjà le directeur et même le chef de cabinet de l’ex-président Michel Djotodia, actuel leader de la Seleka.