Le virus Ebola inquiète l’Afrique du Sud

Aaron Motsoaledi, ministre sud-africain de la Santé, s'est voulu rassurant face aux rumeurs concernant l'arrivée d'Ebola dans le pays.
© AFP PHOTO / ALEXANDER JOE

Le gouvernement sud-africain a déjà mis en place des mesures pour prévenir toute contagion dans le pays, notamment dans les aéroports. Mais ce n’est pas assez, selon l’opposition, qui souhaite qu’une campagne d’information soit lancée. Le week-end dernier, l’arrivée d’un bateau en provenance d’Afrique de l’Ouest a semé la panique dans un port sud-africain.

C’est un bateau en provenance du Liberia qui a déclenché une petite frayeur. Le cargo est arrivé samedi dernier dans le port de Richards Bay, à 600 kilomètres à l’est de Johannesburg. Il a aussitôt été inspecté, déclenchant une vague de rumeurs.

Mardi, le ministère sud-africain de la Santé a dû intervenir pour préciser qu’aucun cas suspect du virus Ebola n’avait été détecté et que l’inspection du navire faisait partie des procédures habituelles. En effet, tout bateau en provenance d’Afrique de l’Ouest est désormais isolé et contrôlé.

Pas de restriction, mais une vigilance accrue

Pour l’instant, l’Afrique du Sud n’a imposé aucune restriction de voyage, contrairement à son voisin, la Zambie qui, elle, a décidé de fermer son territoire à tous les voyageurs en provenance du Liberia, Nigeria, Sierra Leone et de la Guinée. Les autorités sud-africaines ont simplement demandé au personnel des aéroports, des ports et des postes frontière de contrôler méticuleusement les voyageurs en provenance d’Afrique de l’Ouest.

Depuis le mois d’avril, l’aéroport international de Johannesburg est même équipé de scanners thermiques qui peuvent détecter si la température d’un voyageur est anormalement élevée. Mais selon le ministre sud-africain de la Santé, Aaron Motsoaledi, « il n’y a pas de raison de paniquer : aucun cas du virus Ebola n’a été rapporté dans la région australe ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.