Republier
Mali

Nord du Mali: attaques répétées contre les forces de la Minusma

Départ d'une patrouille de casques bleus de la Minusma.
© RFI / Claude Verlon

Selon un bilan encore provisoire, deux soldats burkinabè de la mission de l'ONU au Mali ont été tués samedi à Ber, non loin de Tombouctou, au cours d'un attentat à la voiture piégée attribué à Aqmi. En moins, d'une semaine, c'est la troisième fois que les jihadistes font parler d'eux dans le le nord du Mali.

L’attaque du camp de Ber près de Tombouctou, est la troisième opération des jihadistes en moins d’une semaine contre les forces de la mission de l’ONU au nord du Mali. Déjà, en milieu de semaine, un véhicule de la Minusma avait sauté sur une mine dans le Nord-Est. Trois de ses occupants, tous des Casques bleus, ont été blessés.

Vendredi, un autre véhicule de la mission onusienne, a également sauté sur une mine, blessant un soldat. Chassés des principales villes du nord du Mali, essentiellement par les forces françaises, début 2013, les jihadistes se réorganisent de plus en plus sur le terrain et se rapprochent dangereusement des principales villes du Nord.

Les militaires français de l’opération Barkhane ont par exemple récemment arrêté, dans la même région de Tombouctou, trois extrémistes qui étaient en train de réinstaller sur place une cellule d’Aqmi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.