Zimbabwe: Robert Mugabe prend la tête de la SADC

Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, fêtant ses 90 ans à Marondera, le 23 février 2014.
© REUTERS/Philimon Bulawayo

Robert Mugabe est désormais président de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC). Le sommet annuel de l’organisation s’est achevé, ce lundi 18 août, au Zimbabwe. A cette occasion, la présidence tournante est revenue au président zimbabwéen pour les douze prochains mois. Un signe de réchauffement entre l’organisation régionale et le doyen des présidents africains.

Après dix ans d’isolement, le Zimbabwe est de retour. Son leader, Robert Mugabe, est désormais président du bloc régional pendant un an. Selon les analystes politiques, il s’agit d’un signe qui montre que les membres de la SADC sont à nouveau prêts à accepter le président zimbabwéen à leurs côtés. Et ce, après des années de relations tendues, liées au chaos politique et aux violences dans le pays.

Lors de son discours d’ouverture, le président Mugabe a repris sa rhétorique anti-occidentale préférée, appelant ses pairs à se défaire de l’influence de l’ouest et à développer leur indépendance économique. Il a également critiqué les pays occidentaux pour leur faible réaction aux opérations militaires israéliennes à Gaza, mais les discours radicaux de Robert Mugabe ont peu de chances d’être entendus par ses pairs.

Sa politique d’expropriation de la terre et d’indigénisation des entreprises a plongé le Zimbabwe dans une crise économique grave, qui a des répercussions dans toute la région provoquant notamment une forte émigration. Peu de changements sont attendus sous sa présidence. Selon les analystes, le nouveau président de la SADC va surtout utiliser l’année de sa présidence pour se réconcilier et se rapprocher des leaders de la région desquels il s’était isolé.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.