RDC: l'opposant Etienne Tshisedeki en «convalescence» à Bruxelles

Etienne Tshisekedi lors de son arrivée à l'église Notre-Dame à Kinshasa, en juin 2012, pour un meeting de son parti l'UDPS.
© AFP PHOTO / JUNIOR DIDI KANNAH

L’opposant congolais, évacué de Kinshasa, samedi 16 août, pour raisons de santé est hébergé dans un appartement de location à Bruxelles. Etienne Tshisedeki devrait y rester au moins jusqu’à la fin septembre. Selon ses proches, il a besoin de beaucoup de repos. Très peu de personnes ont eu accès à lui jusqu'à présent, mais ses jours ne sont pas en danger, selon son entourage.

« C’est un état de fatigue général. Il a besoin de souffler ». Selon Félix Tshisekedi, l’un des fils d'Etienne Tshisekedi, chargé des relations extérieures à l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), la pression était devenue trop forte pour l'opposant à Kinshasa. « Au Congo dès qu’il fait un pas à l’extérieur de sa maison, c’est directement l’émeute, explique-t-il. Lorsqu’il se rendait en consultation, il y avait des spéculations. On le voyait à l’hôpital, la rumeur courait que ça n’allait pas. Alors on s’est dit qu’en le sortant du Congo ça irait mieux, avec son accord bien sûr. Il peut se reposer tranquillement, il peut aller et venir incognito jusqu’au rétablissement complet ».

L’opposant congolais poursuit donc sa convalescence à Bruxelles, où réside une grande partie de sa famille qui a opté pour la « plus grande discrétion ». Il est arrivé samedi dans la capitale belge accompagné de son épouse Marthe, de l'un de ses enfants et d'un médecin. « Il est arrivé un peu fatigué, déshydraté, mais là ça va, il récupère bien », affirme son fils Félix.

L'UDPS s'est employée samedi à couper court aux informations sur une aggravation de l'état de santé de son leader ayant imposé son évacuation sanitaire. « Ce n’est pas la première fois d'ailleurs qu’il est indisponible, fait remarquer son fils. En 2008, 2009 et 2010 c’était le cas. Quand il est réapparu lors du premier congrès du parti en décembre 2010, toutes les rumeurs s’étaient tues. Nous sommes habitués à cela. Nous savons qu’il va bien et qu’il apparaitra bientôt donc nous sommes sereins. Plus que jamais.»

Et, conclut le chargé des relations extérieures à l’UDPS, « je pense qu’Etienne Tshisedeki est notre meilleur atout et le raffut que son déplacement a fait le prouve bien. »

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.