La RCA attend les explications de Catherine Samba-Panza

La présidente centrafricaine de la transition Catherine Samba-Panza avec son homologue congolais Denis Sassou-Nguesso à Brazzaville, le 8 février 2014
© AFP PHOTO / GUY-GERVAIS KITINA

La Centrafrique, ce vendredi 22 août au matin, est toujours dans l'attente d'un nouveau gouvernement. La nomination du Premier ministre Mahamat Kamoun a provoqué les protestations d'une partie de la classe politique. Une délégation s'est même rendue à Brazzaville pour solliciter l'arbitrage du médiateur Denis Sassou-Nguesso. Un message du chef de l'Etat congolais, dont le contenu n'a pas été rendu public, a en retour été transmis à la présidente de transition. Que va décider Catherine Samba Panza après ce message de son homologue congolais ? Maintiendra-t-elle le choix de Mahamat Kamoun ? Relancera-t-elle les consultations ? Le pays est en attente. Mais la présidence annonce la fin du suspense pour bientôt. Selon le porte-parole de la cheffe de l'Etat, Anicet-Clément Guiama Massogo, une adresse à la nation aura lieu aujourd'hui, vendredi... Discours « d'explication » indique le porte-parole, joint par RFI.

Le travail sur la formation du gouvernement est très avancé
Anicet Clément Guiama-Massogo porte-parole de la présidence de la République centrafricaine
22-08-2014 - Par Laurent Correau

Le nouveau Premier ministre de Centrafrique, Mahamat Kamoun, musulman âgé de 52 ans, est un proche collaborateur de Catherine Samba-Panza. © AFP/Pacome Pabandji

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.