Ebola: la Côte d’Ivoire multiplie les précautions, aucun cas signalé

Des soldats de l'ONUCI patrouillent avec des masques à Kandopleu, en Côte d'Ivoire, le 14 août 2014.
© AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Le gouvernement ivoirien a annoncé la fermeture de ses frontières terrestres avec le Liberia et la Guinée, vendredi 22 août au soir. La Côte d'Ivoire a déjà suspendu les vols en provenance et à destination de pays contaminés il y a deux semaines. Aucun cas de fièvre à virus Ebola n'a encore été détecté dans le pays mais les autorités appliquent très fermement le principe de précaution.

La plupart des postes frontières de l'Ouest ivoirien avaient déjà été fermés par les préfets depuis la fin du mois de juillet – seuls certains points de contact avec la Guinée restaient ouverts, avec un contrôle sanitaire. Plusieurs centaines de personnes ont d'ailleurs été refoulées en Guinée et au Liberia dans le mois d'août par les forces de sécurité.

Ces militaires qui opèrent dans les zones frontalières de pays touchés par l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola ont été équipés cette semaine de kits d'urgence composés de combinaisons, masques et gants – ainsi que de thermomètres à infrarouge.

A Abidjan, les médecins du privé et ceux du travail ont suivi une formation pour mieux détecter d'éventuels cas. Les alertes sont quotidiennes mais aucun patient suspect n'a été signalé ces derniers jours. La sensibilisation continue, de la part du gouvernement mais aussi de citoyens : le journaliste ivoirien Israel Yoroba fait tourner sur le net une chanson reprenant les mesures de précaution ; la blogueuse Edith Brou a de son côté lancé le défi mousser contre Ebola sur le modèle du Ice bucket challenge. Une initiative relayée par de nombreux internautes.