Republier
RDC

RDC: Kinshasa confirme le décès du général-major Lucien Bahuma

Le général-major Lucien Bahuma, le 11 juillet 2012, alors qu'il vient de prendre en main les FARDC dans le Nord-Kivu.
© AFP PHOTO/PHIL MOORE

La province orientale congolaise du Nord-Kivu perd son libérateur. Le général Lucien Bahuma, le commandant de la 8e région militaire qui couvre le Nord-Kivu, s'est éteint en Afrique du Sud. Il avait été évacué vers ce pays après une brusque dégradation de son état de santé alors qu'il était en mission en Ouganda.

Annoncée d’abord par la famille du défunt, la nouvelle a ensuite été confirmée par l’état-major général des forces armées : le général Lucien Bahuma est décédé la nuit dernière en Afrique du Sud. Selon le communiqué de l'armée, le commandant de la 8e région militaire a été victime d'un AVC, jeudi dernier dans la soirée, à  Kasese, en Ouganda.

L'officier participait avec son homologue ougandais à une rencontre, dans le cadre des consultations périodiques mixtes pour l'évaluation de la situation sécuritaire à la frontière de la province ougandaise de Kasese et celle congolaise du Nord-Kivu.

Sur instructions du président Joseph Kabila, le général Bahuma a été transféré à bord d'un avion médicalisé en Afrique du Sud pour des soins dans une formation médicale militaire spécialisée à Pretoria. Et c'est là qu'il a rendu l'âme.

Le communiqué des FARDC parle d'un vaillant officier général. Pour la population du Nord-Kivu, c' est un autre héros de la guerre du Nord-Kivu qui s'en va. Avant lui, c'était le colonel Mamadou Ndala, nommé général à titre posthume, qui était tombé dans une embuscade encore non élucidée, à Beni.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.