RDC: le débat sur une éventuelle révision de la Constitution continue

Le président Kabila en septembre 2013 au sommet de Kampala.
© Reuters

Alors que le débat sur la révision constitutionnelle agite la classe politique congolaise depuis plusieurs mois, des voix dans l'entourage du chef de l'Etat réclament désormais ouvertement non pas une révision de l'actuelle loi fondamentale mais tout simplement une nouvelle Constitution. C'est le cas du chef de la maison civile du chef de l'Etat, l'ambassadeur Mugalu. Une campagne a été lancée, à la télévision dans ce sens.

L’ambassadeur Mugalu et d’autres ténors de la famille politique du chef de l’Etat, Joseph Kabila, estiment, en effet, que la Constitution actuelle n’est pas souveraine parce qu’elle a été conçue sous des pressions diverses : pression des belligérants, pression du Rwanda, pression de l’Ouganda, pression des multinationales.

Pour Mugalu et les siens, c’est tout simplement une Constitution de suspicion, une Constitution provisoire qui doit être remplacée. Cette nouvelle orientation du débat coïncide avec le lancement par la majorité d’une campagne contradictoire de sensibilisation de la population sur des réformes projetées.

Evariste Boshab, le secrétaire général du PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie) a conduit le 29 août une délégation dans le Bas-Congo pour solliciter l’adhésion de la population au référendum constitutionnel. Par contre au Katanga, Scode (Solidarité congolaise pour la démocratie et le développement) du bâtonnier Jean Paul Muyambo organise depuis le 30 août des meetings pour demander à la population de boycotter ce référendum.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.