RDC: la souche du virus Ebola très différente de celle de Guinée

Des employés médicaux au contact de personnes malades revêtent des combinaisons et des protections pour se protéger du virus Ebola , le 17 août 2014.
© REUTERS/2Tango

En se basant sur une enquête sur le terrain, le gouvernement de RDC affirmait que le foyer épidémique de fièvre Ebola qui sévit en République démocratique du Congo (RDC) est bien différent de celui d'Afrique de l'Ouest. Pour s'en assurer, les scientifiques du Centre international de recherche médicale à Franceville (CIRL) au Gabon ont eux, regardé jusque dans le code génétique du virus. Joint par RFI, Eric Leroy, directeur laboratoire CIRM, le confirme.

Les scientifiques du Centre international de recherche médicale ont établi la séquence du code génétique de la souche Ebola de République démocratique du Congo. Ce séquençage est le seul moyen, selon Eric Leroy, directeur général du laboratoire, d'apporter la preuve qu'il s'agit bien d'une nouvelle souche du virus.

« Nous avons déjà obtenu une séquence partielle - nous n’avons pas encore la totalité du génome – et elle montre que c’est une souche du virus local que l’on retrouve typiquement en RDC et qui est très, très proche des épidémies qui ont eu lieu en 1976 et en 1995, à Kikwit », a-t-il précisé.

« Ce qui veut donc dire que l’épidémie qui sévit actuellement en RDC ne provient pas d’un déplacement de l’épidémie de Guinée. Même si cette souche appartient à la même espèce – à l’espèce Zaïre du virus Ebola – c’est une souche qui est vraiment très différente de celle de Guinée », a précisé Eric Leroy,

Les résultats de ce séquençage prouvent que les épidémies d'Afrique de l'Ouest et de RDC sont indépendantes l'une de l'autre. Cependant, pour y faire face, les termes de la riposte demeurent strictement identiques : isolement des patients, protection du personnel médical et la sensibilisation des populations à ne pas toucher les malades.

Selon le nouveau bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 31personnes sont mortes de la fièvre hémorragique Ebola en République démocratique du Congo. L'OMS précise toutefois que l'épidémie est toujours circonscrite.