Côte d’Ivoire: l’ancien chef de guerre Wattao en formation au Maroc

Issakia Ouattara, dit Wattao, est un homme-clé dans la recomposition de l'armée ivoirienne.
© REUTERS/Luc Gnago

En Côte d'Ivoire, l'ancien chef de guerre Issiaka Ouattara – plus connu sous le nom de Wattao, est parti au Maroc suivre une formation militaire à l'école d'état-major de Meknes, a-t-on appris, jeudi 4 septembre. Un séjour considéré comme une formalité par les autorités ivoiriennes, mais ce départ pourrait aussi arranger un certain agenda politique.

Le ministère de la Défense ivoirien présente ce cours d'état-major comme une formation de routine. Une dizaine de places sont réservées chaque année aux Ivoiriens dans les cours militaires du Maroc. Et le tout récemment promu lieutenant-colonel Wattao a besoin de se perfectionner en gestion des unités pour mieux assumer ses responsabilités de commandant en second de la Garde républicaine.

L'ancien chef de la rébellion des Forces nouvelles a pourtant déjà exercé des responsabilités après la crise, notamment à la direction opérationnelle du CCDO, une force mixte d'élite composée de plus de 700 hommes. Wattao en a été débarqué en juillet dernier – une simple rotation pour le ministère de la Défense. D'autres sources officielles évoquent l'agacement du pouvoir face au manque de discrétion du militaire dans les médias. Mais pas seulement : il a été plusieurs fois épinglé pour divers trafics par les experts de l'ONU.

Si beaucoup voient dans cet éloignement d'Abidjan la conséquence de rivalités politiques autour d'Alassane Ouattara, il peut aussi illustrer la volonté du président ivoirien de faire rentrer son armée dans la normalité.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.