Côte d’Ivoire: Bakayoko réélu dans la douleur à la tête de la CEI

Youssouf Bakayoko en novembre 2010.
© AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

A Abidjan, vendredi soir, au terme de longues tractations, c’est l’ex-président de la Commission électorale indépendante (CEI) Youssouf Bakayoko qui a été reconduit dans ses fonctions au sein du nouveau bureau exécutif. Un vote qui aurait dû se faire dans un consensus général. Mais cela n’a pas été le cas.

Le vote aurait pu avoir lieu en présence des dix-sept membres de la commission, mais ils n’ont été que douze à prendre part au scrutin. En milieu de soirée, les représentants de l’opposition, Alain Dogou pour le FPI et Bertin Ganin, secrétaire exécutif de l’Alliance des forces démocratiques, décident de claquer la porte.

« Malheureusement nous constatons que des engagements qui ont été pris ne sont pas respectés et que nous sommes en train de nous acheminer vers une procédure qui va encore empirer le déséquilibre, déplore Bertin Ganin. Pour ne pas être complices d’une telle situation, nous avons décidé de suspendre notre participation à ces travaux de la Commission électorale indépendante. »

Le consensus au lieu du vote

S’estimant déjà en minorité au sein de la commission, l’opposition dénonce le recours à un vote pour désigner le bureau exécutif, là où elle appelle de ses vœux un consensus, qui permettrait de dégager les noms de personnes unanimement approuvées sans procéder à un scrutin. N’ayant pas obtenu gain de cause, AFD et FPI quittent les locaux de la CEI dans la soirée, tandis que le vote reconduit finalement Youssouf Bakayoko à sa fonction de président de la commission.

« Ce que nous souhaitons, c’est organiser des élections transparentes, et faire en sorte dans l’avenir que nous n’ayons plus de crises post-électorales », a déclaré ce dernier.

Youssouf Bakayoko sera secondé dans sa tâche d’organiser l’élection présidentielle d’octobre prochain, par trois vice-présidents : Sourou Koné, Gervais Coulibaly et Auguste Miremont. André Sano secrétaire et Victoire Alé secrétaire adjoint, complètent la composition du bureau exécutif.