Une compagne de Guillaume Soro poursuivie pour traite d’êtres humains

L'actuel président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro.
© SIA KAMBOU / AFP

Une compagne de Guillaume Soro, président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, est jugée ce lundi au tribunal correctionnel de Nanterre pour traite d'êtres humains. Elle est accusée d'avoir employé des nourrices entre 2007 et 2010 pour un salaire de misère et de leur avoir confisqué leurs papiers d'identité pendant leurs séjours à Paris.

Les deux nourrices burkinabè d'une des compagnes de Guillaume Soro ont passé en tout six et treize mois en France. Elles pensaient ne devoir s'occuper que du fils du couple, mais d'après leur avocat, elles se levaient à l'aube, travaillaient jusqu'à 23 heures et étaient en charge de toutes les tâches ménagères, dont les courses et les repas. Le tout pour un salaire de 45 euros par mois et avec leurs papiers d'identité confisqués.

De son côté, l'avocat de Madame Soro dément : si sa cliente a omis de déclarer ses employées, elle n'a pas porté atteinte à la dignité humaine pour autant, assure-t-il. Elles se sont même rendues plusieurs fois au Burkina Faso selon lui, et avaient le choix de ne pas revenir travailler.

Les anciennes nourrices, elles, affirment s'être enfuies et se sont adressées au comité contre l'esclavage moderne. C'est lui qui avait signalé leur cas à la justice.

La compagne de Guillaume Soro risque jusqu’à sept ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende, en plus des dommages et intérêts demandés par les victimes présumées.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.