Moscou va accentuer ses fournitures d’armes à Bamako

Les ministres malien et russe des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop (G.) et Sergueï Lavrov (D.), à Moscou, le 9 septembre 2014.
© Maksim Blinov/RIA Novosti

En visite en Russie, le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop a rencontré mardi 9 septembre son homologue russe Sergueï Lavrov. La Russie s'est engagée à poursuivre les livraisons d'armes à Bamako dans le cadre de la lutte antiterroriste. Des armes qui devraient en outre changer de nature.

Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

La Russie livre des armes au Mali depuis deux ans. A la suite d’une commande datant de septembre 2012, Moscou a livré à Bamako des fusils d’assaut, des mitrailleuses et des munitions. Mais depuis quelques mois, Bamako demande une aide d’une autre nature : il ne s’agit plus d’armes légères mais d’hélicoptères, d’avions-cargos, d’avions de combat et de véhicules blindés.

Cette question est revenue sur le tapis lors de la visite de Abdoulaye Diop à Moscou. Et la diplomatie russe n’a pas dit « non ». Au contraire. Moscou est prêt à répondre positivement à la demande et à examiner les modalités de livraisons. Par ailleurs, Moscou a décidé de former des officiers de l’armée et de la police malienne.

Certains sont déjà en formation dans les établissements spécialisés de la capitale russe. La diplomatie russe explique que cette coopération entre dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Une coopération qui rappelle celle d’une époque ancienne, quand les cadres maliens étaient massivement formés en URSS. Le ministre malien des Affaires étrangères a d’ailleurs tenu à rappeler à ses interlocuteurs que nombre de cadres maliens parlent russe, ce qui devrait faciliter la compréhension entre les deux administrations.

Sur tous ces points, les réponses des son homologue russe Sergueï Lavrov ont d'ailleurs été sans aucune ambiguïté.

Nous sommes prêts à répondre rapidement à une nouvelle demande de fourniture de matériels militaires dont l’armée malienne a besoin, à savoir des hélicoptères, des avions, des véhicules, et d’autres systèmes d’armement.
Sergueï Lavrov
09-09-2014
« A la demande des autorités du Mali, nous fournissons à Bamako une aide technique et militaire. Nous avons déjà livré des armes légères et des munitions ces dernières années. Maintenant, nous sommes prêts à répondre rapidement à une nouvelle demande de fourniture de matériels militaires dont l’armée malienne a besoin, à savoir des hélicotères, des avions, des véhicules et d’autres systèmes d’armement. En plus de cela, nous coopérons déjà avec le Mali dans la formation des officiers de l’armée et des agents de la police. Des officiers maliens sont formés dans les établissements d’enseignement militaire des ministères de la Défense et de l’Intérieur de la Fédération de Russie »