Republier
Mali Algérie

Discussions inter-maliennes: début des négociations directes à Alger

Vue générale à l'ouverture du second round de négociations inter-maliennes, le 1er septembre 2014.
© AFP PHOTO / FAROUK BATICHE

En Algérie, les négociations directes entre mouvements armés du nord du Mali et autorités de Bamako doivent débuter ce vendredi après-midi. Au cours des derniers jours, les six mouvements armés se réunissent pour tenter de trouver une proposition commune.

Ils se réunissent plusieurs fois par jour depuis le début de la semaine dans leur hôtel. Une commission technique fait des propositions, les leaders les valident ou non. Les six mouvements armés du nord du Mali, invités par Alger, veulent arriver unis face aux autorités de Bamako avec un projet commun pour le statut politique du nord du pays. Ils sont d’accord sur une chose : la décentralisation est pour eux un statu quo.

Un participant raconte que le débat existe entre ceux qui veulent parler de fédération et ceux qui préfèrent le mot large autonomie. Consigne a été donnée aux groupes de ne plus parler d’indépendance puisque les accords de Ouagadougou ne le permettent pas. Ce jeudi soir, aucun accord n’avait pu être trouvé. Face aux mouvements, les autorités de Bamako semblent avoir préparé une proposition de régionalisation poussée. Mais elles n’ont encore rien dévoilé.


Manifestation à Bamako

Alors que les négociations se poursuivent à Alger, à Bamako, les organisations maliennes de défense des droits de l'homme ont organisé ce jeudi une manifestation qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes. Elles réclament que la justice ait sa place dans les discussions.

Je suis venue manifester pour dire "stop" à l'impunité. On veut la réconciliation, on veut la paix, mais dans la justice.

Manifestation pour une «justice équitable pour une réconciliation durable»
12-09-2014 - Par David Baché

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.