Nigeria: lourd bilan après l’effondrement d’un immeuble à Lagos

Vue aérienne d'une partie de Lagos, Nigeria.
© Wikimedia

Au Nigeria, sept nouveaux corps sans vie ont été extraits des gravats de l'immeuble qui s'est effondré vendredi sur le complexe d'une « méga-église » à Lagos. Ce qui porte le bilan à quarante-neuf morts. Le gouverneur de l'Etat s'est rendu sur le site et a ouvert une enquête pour déterminer les causes de l'effondrement du bâtiment. Les autorités mettent en cause les fondations, qui n'ont pas été renforcées malgré la construction de deux étages supplémentaires sur le site de l’Eglise SCOAN dirigée par un pasteur télévangéliste controversé.

Sur la page Facebook de son église vendredi soir, le pasteur Temitope Baligun Joshua a nié la gravité de l'effondrement de l'immeuble 10 heures plus tôt. « Les quelques personnes qui se trouvent sur les lieux sont en train d'être secourues », a-t-il posté. Or plusieurs dizaines de fidèles sont morts dans l'accident.

C'est la quatrième fois que des installations du pasteur multimillionnaire sont détruites. Son site internet indique que le toit d'une première église avait été arraché dans une tempête, une deuxième église a été emportée dans une inondation, et une troisième s'est effondrée.

Un pasteur proche de personnalités politiques

Le télévangéliste, selon le magazine Forbes, figure parmi les cinq plus riches pasteurs du Nigeria. Sa chaîne TV Emmanuel est diffusée dans le monde entier. Temitope Joshua, qui se fait aussi appeler le prophète, affirme pouvoir guérir du sida et du cancer, et fait témoigner des fidèles soi-disant guéris, ce qui soulève l'ire des ONG qui luttent contre ces maladies.

Issu d'un milieu modeste, il a multiplié les petits boulots, avant de diriger l'Eglise SCOAN, qui selon l'agence Associated Press, a accueilli l’ancien président ghanéen aujourd’hui décédé, John Atta Mills et l'ancien Premier ministre zimbabwéen, Morgan Tsvangirai. Il est venu au monde dans des circonstances qui n'ont rien d'ordinaire, est-il écrit sur son site, sa mère l'aurait en effet porté durant pas moins de quinze mois avant de lui donner naissance.