Ouganda: Museveni limoge son Premier ministre, un concurrent potentiel

Le président ougandais Yoweri Museveni.
© Reuters/Tiksa Negeri

Le président ougandais Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, a limogé vendredi 19 septembre son Premier ministre Amama Mbabazi et l’a remplacé par son actuel ministre de la Santé. Amama Mbabazi, un allié de longue date du président, était souvent présenté comme un rival potentiel à la présidentielle de 2016.

Le limogeage d’Amama Mbabazi est loin d’être une surprise pour les observateurs de la vie politique ougandaise. Ministre pendant plus de vingt ans, dont Premier ministre depuis 2011, Mbabazi apparaît en effet comme l’un des plus sérieux concurrents de Yoweri Museveni pour la présidentielle de 2016. Ancien compagnon d’armes du président, figure du parti, ses ambitions présumées ont d’ailleurs donné lieu à plusieurs polémiques ces derniers mois.

A couteaux tirés

Ainsi, en mars dernier, la presse et certains politiques l’annoncent comme évincé de son poste de secrétaire général du NRM, le parti au pouvoir. La raison ? Il se serait à l’époque opposé à la désignation de Museveni comme candidat du parti pour les prochaines élections. Finalement, le président lui-même s’est fendu d’un communiqué pour réfuter l’information mais l’incident montre à suffisance que les deux clans sont à couteaux tirés.

Enfin, si Mbabazi affirmait jusqu’à récemment officiellement son soutien à Museveni pour le futur scrutin, son épouse, en revanche, n’a pas la langue dans sa poche. La puissante responsable de la ligue des femmes du Parti a en effet publiquement critiqué la désignation de Yoweri Museveni comme candidat pour 2016.