Des millions de faux médicaments saisis en Afrique

Une étale de faux médicaments, vendus à ciel ouvert en Afrique.
© over-blog.com

Près de 113 millions de faux médicaments ont été saisis dans 14 pays africains, selon une annonce, lundi, de l’Organisation mondiale des douanes et de l’institut de recherche anticontrefaçon de médicaments. Des saisies effectuées entre mai et juin 2014 après une opération conjointe deux organismes.

« Biyela 2 », c’est le nom de l’opération douanière qui a permis cette saisie record. En dix jours, 113 millions de faux antalgiques, anti-inflammatoires, antibiotiques et anticancéreux ont été interceptés par les douaniers.

Ces produits pharmaceutiques illicites, en provenance de Chine et d’Inde, ont en grande partie été découverts dans les ports du Bénin, de Tanzanie ou de la République démocratique du Congo. Fait nouveau, l’Organisation mondiale des douanes précise également avoir mis au jour un trafic de faux produits vétérinaires. Une filière démantelée au Bénin, au Mozambique et au Togo.

Des phénomènes inquiétants pour l’OMD et l’IRACM qui en trois ans de coopération, disent avoir intercepté près de 756 millions de produits illicites en Afrique. Pire, selon les deux organisations, cette tendance « s’aggrave ». L’urgence est désormais de remonter les filières, de sanctionner les trafiquants et de saisir leurs avoirs. Mais pour Bernard Leroy de l’IRACM, les pays concernés ne font pour l’heure preuve « d’aucune bonne volonté ».