Ebola: le Sénégal ouvre un corridor humanitaire aérien

Un avion du Programme alimentaire mondial (PAM) transportant du personnel humanitaire en provenance de Conakry, a atterri samedi après-midi sur le site du corridor humanitaire.
© AFP PHOTO / SEYLLOU

Les ONG l'espéraient depuis des semaines alors qu'Ebola vient de franchir le cap des 3 000 morts selon l'OMS. Le Sénégal a ouvert hier, samedi 27 septembre, un corridor humanitaire aérien pour acheminer de l'aide dans les trois pays les plus touchés par l'épidémie d'Ebola : la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia. Les avions des Nations unies vont être autorisés à effectuer des rotations deux à trois fois par semaine. Un premier avion du PAM a atteri sur le site du corridor.

C’est à l’aéroport militaire de Ouakam à Dakar que l’avion des Nations unies en provenance de Conakry s'est posé. Sur le tarmac, des tentes ont été dressées en guise de salle d’embarquement, une structure encore provisoire. L’objectif : ouvrir un corridor simple, unifié et sécurisé. Eva Marie Coll Seck, ministre sénégalaise de la Santé.

« Cette aide humanitaire en équipement en médicaments, en personnel est une aide extrêmement importante et attendue par ces pays-là, explique-t-elle. Donc le Sénégal ne pouvait pas être absent et l’esprit de solidarité a primé. Mais cette solidarité s’est faite avec tout un arsenal pour sécuriser le corridor ».

Médecins sans frontières devrait prochainement positionner un avion. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a d’ores et déjà prévu de faire partir trois avions par semaine pour transporter des personnels humanitaires et du matériel médical.

« Je crois que le test que nous venons de faire est très concluant, assure Bintou Djibo est la coordinatrice des Nations unies au Sénégal. Et nous appelons d’autres partenaires à se joindre à ce corridor pour le renforcer ».

Un bâtiment va être construit pour accueillir et tester les passagers. Une route va être dégagée pour faciliter l’accès. Selon la ministre, le corridor sera définitivement opérationnel dans quatre à cinq semaines.

A bord de ce premier avion se trouvait la directrice régionale du PAM de retour de trois jours en Guinée. Explications de son porte-parole, Alexis Masciarelli.

Nous sommes arrivés en Guinée jeudi et nous avons pu aller en Guinée forestière visiter un centre de traitement tenu par MSF auquel le PAM offre une assistance alimentaire pour les patients et leurs familles. Aujourd’hui, nous retournons à Dakar par ce corridor humanitaire qui permettra à toutes les agences humanitaires de transporter leur personnel depuis Dakar mais également leur équipement vers les 3 pays les plus affectés par Ebola, la Sierra Leone, le Liberia et la Guinée[…] On aura également un vol hebdomadaire entre Dakar et Accra, qui sera la nouvelle base de la mission des Nations unies pour cette réponse à l’urgence Ebola.
Alexis Masciarelli, porte-parole du PAM
27-09-2014 - Par Mélissa Chemam

Pour des raisons internes, Médecins sans Frontières a dû renvoyer son avion qui était positionné sur l'aéroport de Dakar depuis le 16 août. MSF pourrait a l'avenir en repositionner un et utiliser le corridor pour acheminer ses équipes médicales dans les pays touchés.