Guinée: le responsable de l’ONU pour Ebola en tournée dans le pays

Anthony Banbury (ici au centre, lunettes de soleil) doit évaluer l'état de propagation du virus en Guinée.
© REUTERS/Christopher Black/World Health Organization (WHO)

Nommé il y a tout juste un mois, le sous-secrétaire général des Nations unies chargé de la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, Anthony Banbury, est à Conakry depuis hier mardi. A la tête d'une délégation d'une trentaine de membres, il est envoyé sur le terrain par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Le programme de sa visite.

Le sous-secrétaire général de l’ONU, Anthony Banbury, chef de de la Mission des Nations unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER), à la tête d’une importante délégation restera à Conakry jusqu’à demain à la mi-journée. Court séjour donc, néanmoins très chargé qui lui a permis de rencontrer dès hier les humanitaires opérant sur le sol guinéen, les représentants résidents des Nations unies, le président guinéen Alpha Condé et le comité interministériel de riposte à Ebola. Cette dernière rencontre a eu lieu au ministère guinéen de la Coopération internationale.

Ce matin dès 9 heures, l’envoyé spécial de Ban Ki-moon visite le centre de traitement Ebola dans l’enceinte de l’hôpital Donka avant un entretien avec les équipes du terrain, Médecins sans frontières notamment.

Coudées franches

Un autre entretien, celui-là par vidéo conférence, est prévu avec le secrétaire général de l’ONU. Au sortir de cette conférence, Anthony Banbury aura les coudées franches pour commencer les grandes manœuvres opérationnelles afin d'essayer de freiner la propagation du virus Ebola dans les deux, voire trois mois à venir.

Cette épidémie de virus Ebola, partie du sud de la Guinée au début de l’année, a déjà fait plus de 3 400 morts en Guinée, Sierra Leone et au Liberia, trois des quatre pays de l'Union du fleuve Mano (UFM).