La «Madame Afrique» de l'Elysée en RCA pour encourager les autorités

Hélène Le Gal a notamment rencontré la présidente Catherine Samba-Panza lors de sa visite à Bangui.
© AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Hélène Le Gal, la conseillère Afrique de François Hollande, a terminé hier, mardi, une visite de deux jours à Bangui. Elle a rencontré la présidente, le Premier ministre, le président du Conseil national de transtion, le chef de Minusca ainsi que des ONG et d'autres personnalités. La «Madame Afrique» de l'Elysée est venue soutenir les autorités centrafricaines, tout en les incitant à avancer sur l'organisation des élections ou encore le dialogue politique.

Les élections auront été au cœur des dossiers évoqués par Hélène Le Gal lors de sa visite. L'émissaire de François Hollande a encouragé la présidence à établir un chronogramme précis pour l'organisation d'un scrutin d'ici fin 2015, date limite que s'est fixée Catherine Samba-Panza. « On veut savoir où on en est et où on va surtout », explique un proche de la conseillère de l'Élysée.

Concernant le dialogue politique, Hélène Le Gal a plaidé pour l'organisation d'un dialogue qui ne soit pas simplement une grand-messe à Bangui. « L'après-élection ne se passera bien que si les discussions ont été menées sérieusement avec toutes les composantes », souligne notre interlocuteur.

La préoccupation de Paris c'est aussi le redressement des finances publiques. Hélène Le Gal a insisté sur la nécessité d'augmenter les recettes qui sont aujourd'hui très faibles et en dessous des minima requis par les institutions internationales. L'émissaire de l'Élysée a aussi encouragé les deux têtes de la transition à dépasser leurs divergences et à mieux s'entendre. Selon les informations de RFI, le président du CNT et la présidente Samba-Panza auraient chacun répondu positivement.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.