Liberia: les députés refusent les pleins pouvoirs à la présidente

La présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf.
© Reuters/Jonathan Ernst

Ellen Johnson Sirleaf n'a pas réussi à convaincre les députés de lui octroyer les pleins pouvoirs. La présidente du Liberia souhaitait élargir ses pouvoirs afin de combattre l'épidémie d'Ebola, mais la Chambre basse du Parlement lui a refusé cette option, alors que les critiques sur une dérive autocratique du pouvoir ne cessent de monter. Par ailleurs, alors qu'Ellen Johnson Sirleaf souhaitait un report sine die des sénatoriales prévues le 14 octobre, les députés l'ont enjointe à les organiser au plus tard le 20 décembre.

Ni l'union sacrée pour combattre l'épidémie Ebola, ni l'état d'urgence décrété en août, n'autorisent Ellen Johnson Sirleaf à tout faire. Voilà le message qu'ont voulu transmettre les députés à la présidente en refusant de lui octroyer des pouvoirs spéciaux.

Ellen Johnson Sirleaf souhaitait pouvoir restreindre le droit de manifester publiquement et voulait renforcer le contrôle des médias. Mais les députés d'opposition ont vu dans ces dispositions le début d'une dictature rampante.

Ellen Johnson Sirleaf est régulièrement accusée de népotisme par l'opposition, et certains députés lui reprochent de couvrir des accusations de corruption. Lundi dernier, la ministre de la Justice a démissionné, reprochant à la présidente de l'empêcher d'enquêter sur des accusations de corruption au sein de l'Agence nationale de sécurité, une institution dirigée par l'un de ses fils.

Autre rebuffade pour la présidente : les députés l'ont enjointe à organiser les sénatoriales au plus tard le 20 décembre. L'élection devait se tenir en octobre, mais elle avait été annulée au vu de l'épidémie d'Ebola. Ellen Johnson Sirleaf souhaitait un report sine die qui aurait de facto plongé les institutions dans une forme d'illégalité. Et les députés ne veulent en aucune façon donner à la présidente l'impression que l'on peut faire fi des textes constitutionnels.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.