Reportages: Monrovia dans l’enfer d’Ebola

Entrée du centre de traitement Ebola à Monrovia, Liberia.
© REUTERS/James Giahyue

Le virus Ebola continue de se propager à une vitesse foudroyante en Afrique de l’Ouest. La fièvre hémorragique a fait plusieurs milliers de morts. L'un des pays les plus touchés est le Liberia où s'est rendu Sébastien Nemeth, l'envoyé spécial de RFI.

Suivez les liens ou cliquez sur les vignettes pour découvrir nos articles :

• Ebola: un hôpital au Liberia pour soigner le personnel de santé

Elwa 3 à Monrovia au Liberia, le plus grand centre de traitement au monde pour les malades d'Ebola © RFI / Sébastien Németh

La réponse américaine face à la fièvre Ebola veut monter en puissance au Liberia, pays le plus touché par l'épidémie. Des objectifs chiffrés ont été avancés, mais il faudra du temps pour atteindre ces objectifs.

 

 

 

 

Ebola: Saah Joseph, coqueluche des Libériens grâce à ses ambulances

C’est probablement l’un des hommes politiques libériens les plus populaires du moment. Elu au Congrès et connu pour ses engagements humanitaires, Saah Joseph a vu sa cote monter en flèche depuis qu’il a créé une compagnie d’ambulances. Opposant, membre du CDC, le parti de George Weah, il a rassemblé des volontaires pour faire fonctionner gratuitement, et 24/24h, à Monrovia, deux véhicules d’urgence destinés à transporter les malades d’Ebola.

Reportage au Liberia: Ebola suscite méfiance et hostilité

En Sierra Leone, les autorités ont imposé un couvre-feu dans la ville de Koidu, dans l'Est. La décision a été prise après des tensions entre des jeunes et des policiers à propos d'un cas suspect d'Ebola. Une nouvelle illustration des réticences de certains habitants, qui ne veulent pas toujours se soumettre à des tests. L'épidémie fait peur et elle perturbe énormément les relations sociales dans tous les pays touchés. Au Libéria, la population se méfie, d'autant plus que certains vivent dans le déni, comme l'a constaté notre envoyé spécial. Reportage dans le quartier de Clara Town, dans la capitale Monrovia.

Liberia: Eric Johnson, l’amuseur de malades qui lutte contre Ebola

Le virus Ebola a fait plus de 2 400 morts au Liberia et presque 4 300 cas ont été enregistrés sur tout le territoire selon l’OMS, surtout à Monrovia. Dans la capitale, les malades sont pris en charge dans les centres de traitements gouvernementaux, ou à celui de Médecins sans Frontières, baptisé Elwa 3. Aucun vaccin n’existe et le traitement consiste à maintenir le corps aussi en forme que possible en espérant que les défenses immunitaires restent assez fortes pour vaincre le virus. Mais la composante psychologique est aussi cruciale. Ainsi à Elwa 3, un agent du camp donne de son temps pour changer les idées des malades.

Les Libériens en appellent à Dieu pour vaincre Ebola

La présidente du Liberia, pays le plus touché par l'épidémie, à appelé à la mobilisation de toutes les nations contre cette maladie qui « ne connaît pas de frontières ». Sur le terrain, les Libériens se remettent à Dieu pour vaincre Ebola. Les églises ne désemplissent pas de croyant cherchant désespérément un soutien contre l’épidémie. Reportage dans une église pentecôtiste du quartier de Clara Town, à Monrovia.

Ebola: « on a emporté ma sœur sur une brouette »

A Monrovia, outre le grand centre de traitement d'Ebola mis en place par Médecins sans frontières, le gouvernement a lui aussi ouvert plusieurs sites d'accueils pour les malades. C'est le cas sur l'île Bushrod, entourée par l'océan Atlantique. La clinique Island a été reconvertie pour la prise en charge des personnes touchées par le virus. Surpeuplée, elle contient 150 lits, mais accueille en ce moment 200 patients. Devant l'établissement, chaque jour, des familles se pressent aux heures de visite pour prendre des nouvelles de leurs proches malades. Reportage.

Liberia: au cœur du plus grand centre de traitement d’Ebola au monde

C’est le plus grand centre de traitement d’Ebola du monde. A Monrovia, au Liberia, Médecins sans frontières (MSF) a construit ELWA 3. Le site emploie 650 travailleurs nationaux et une soixantaine d’expatriés. De 250 lits, sa capacité d’accueil devrait atteindre 400 dans les prochaines semaines. Le centre a déjà accueilli plus de 1100 patients. Parmi eux, environ 240 ont survécu, soit un taux de survie d’environ 40 % des malades. Reportage.

Au Liberia, le système de santé « s'est effondré »

« Ebola est une menace pour la paix », a estimé le Conseil de sécurité des Nations unies lors d’une déclaration jeudi 16 octobre. Le Conseil qui réclame une hausse spectaculaire des moyens pour stopper l'épidémie. C'est un peu le leitmotiv de ces derniers jours, car la maladie progresse inexorablement. L’Union africaine ajoute aussi sa voix et demande à l'Afrique de s'engager davantage dans cette guerre sans relâche, d'autant que dans certains pays le système de santé s'est effondré. C'est le cas au Liberia, ce qui n’a fait que renforcer l’épidémie.

Au Liberia, la solidarité reste la meilleure arme contre Ebola

A Monrovia, la capitale, comme à West Point, l’un des plus grands bidonvilles d’Afrique de l’Ouest, les conditions sont idéales pour que le virus s’étende. Ebola touche tout le monde, plus ou moins directement. Même le commerce funéraire en pâtit. Mais, au sein de la population, à West Point ou Monrovia, l'espoir naît de l'entraide.

Au Liberia, tout le monde est concerné par l’épidémie d’Ebola

Le président américain a demandé aux Européens davantage d'efforts dans la lutte contre Ebola. Barack Obama a convoqué une vidéoconférence, mercredi 15 octobre, à la Maison Blanche avec la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Italie. Tous ont convenu qu'Ebola est « la plus grave urgence sanitaire de ces dernières années ». Le président Obama s’est entendu avec eux pour répondre à l’épidémie.

Ebola: le combat de Sundaygar Dearboy, célèbre chanteur libérien

C’est l’une des voix du Liberia : Sundaygar Dearboy a 40 ans et 13 albums à son actif. Le chanteur est une star dans son pays, mais aussi une victime emblématique du virus Ebola. Près d’une vingtaine de membres de sa famille ont été tués par la maladie. Profondément marqué, l’artiste a décidé de ne pas se laisser abattre. Il a composé une chanson pour combattre l’épidémie, et compte s’engager concrètement sur le terrain.

Le Liberia apprend à vivre avec le virus Ebola

Au Liberia, le personnel de santé est en grève pour obtenir le versement de primes face aux risques qu'ils encourent pendant cette épidémie d’Ebola. Difficile de mesurer l'ampleur du mouvement notamment dans la capitale Monrovia où la menace du virus est perceptible dans toutes les couches de la population.

 

 

Pour en savoir plus :
Infographie: Ebola en 7 questions