Afrique du Sud: cinq ans de prison ferme pour Oscar Pistorius

Oscar Pistorius au tribunal de Pretoria, le 19 février 2013.
© Reuters / Sibeko

L’athlète sud-africain avait été reconnu coupable d’homicide involontaire après le décès de Reeva Steenkamp, sa compagne, en février 2013. Il a été condamné à une peine de cinq ans de prison par la juge. La fin d’un procès-fleuve particulièrement suivi dans le pays et dans le monde.

Après sept mois de procès, la juge a rendu sa sentence ce mardi en fin de matinée : Oscar Pistorius est donc condamné à cinq ans de prison ferme pour avoir tué sa petite amie Reeva Steenkamp. Il y a un mois, il avait été reconnu coupable de violence ayant entraîné la mort. Ce matin, il a également écopé de trois ans avec sursis pour avoir tiré dans un lieu public.

Avant cela, pendant une heure, Thokozile Masipa a expliqué sa décision, rappelant les arguments des uns, des autres. Dans la lecture de son verdict, quelques petites phrases ont laissé entendre qu’elle s’apprêtait à condamner Pistorius à de la prison.

Pas de traitement de faveur

Elle a notamment indiqué que les services pénitenciers avaient été équipés pour accueillir des handicapés et que Pistorius ne devrait pas bénéficier d’aucun traitement privilégié. Elle a notamment eu cette phrase : « Il ne faudrait pas que la justice donne l’impression qu’il y a une justice pour les pauvres et pour les riches ».

Dans la salle, il y a eu quelques secondes de flottement à l’énoncé de la peine, ensuite l’oncle d’Oscar Pistorius a baissé la tête. Pistorius lui, a été escorté hors de la salle par la police. Une heure plus tard, un fourgon a quitté le tribunal de Pretoria devant lequel une foule de près de 200 personnes était massée.

Pas d’appel de la famille

A la sortie, la famille de la victime s'est faite discrète. La mère de Reeva, June Steenkamp, a estimé qu’il s’agissait d’une peine juste.

Juste après l’audience, la famille d’Oscar Pistorius a fait une conférence de presse pour indiquer que le sportif ne ferait pas appel. L’oncle d’Oscar Pistorius a expliqué que la famille acceptait le verdict et la peine. Arnold Pistorius a indiqué que la famille allait maintenant tenter de se reconstruire après cette dure épreuve et a demandé à ce que la presse respecte leur intimité.

Reportage : des réactions en Afrique du Sud après l'annonce de la condamnation d'Oscar Pistorius
22-10-2014 - Par Alexandra Brangeon

« Toute cette procédure a été extrêmement difficile et douloureuse pour tous ceux qui étaient impliqués, pour la famille Steenkamp, pour notre famille, pour Oscar. Cela a été une épreuve pendant vingt mois. Nous sommes tous émotionnellement vidés et épuisés. Ce procès, qui devait initialement durer trois semaines, a trainé pendant sept mois. La Cour a maintenant prononcé un jugement et une peine et nous acceptons cette peine. Oscar va maintenant utiliser cette opportunité pour rendre ce qu’il doit à la société. Je vous demande à tous d’accepter ce jugement, après vingt mois d’un procès public constant. Et je vous demanderais, mesdames et messieurs de la presse, de nous laisser tourner la page et de nous accorder une certaine dignité et intimité », a-t-il déclaré.

Le procureur a indiqué qu’il pourrait faire appel. Initialement, il avait demandé un minimum de dix ans de prison. Il a désormais quatorze jours pour se prononcer.

Devant le tribunal, les premières réactions se sont fait entendre avec notamment de la satisfaction que l’athlète aille en prison et en même temps la déception d’une peine jugée trop légère.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.