Madagascar: Ravalomanana autorisé à se rendre aux obsèques de sa sœur

Marc Ravalomanana, en janvier 2012.
© Reuters/Siphiwe Sibeko

A Madagascar, l’ancien président Marc Ravalomanana a quitté sa résidence surveillée de Diégo Suarez, pour rejoindre la capitale Antananarivo. Deux semaines après son retour d’exil et son arrestation, il n’est libéré que pour la journée, le temps assister aux obsèques de sa sœur aînée ce dimanche après-midi en périphérie d’Antananarivo. Mais il reste sous haute surveillance.

L’appel de la famille de Marc Ravalomanana a finalement été entendu. Hier samedi, ils demandaient via les médias la clémence des autorités pour qu’elles laissent l’ancien président assister aux obsèques de sa sœur décédée vendredi. L’ex-président a donc quitté Diégo Suarez tôt ce matin puis il a rejoint sa famille dans la périphérie de la capitale pour les cérémonies de condoléances.

Il n’y avait aucun attroupement sur les lieux. Seuls une vingtaine de journalistes attendaient devant le portail, l’accès à la propriété étant réservé aux proches de la famille. Le dispositif de sécurité était important : plusieurs pickups postés dans le quartier et des hommes armés surveillant l’entrée de la maison.

Après quelques heures, Marc Ravalomanana est apparu furtivement dans un 4x4 de la gendarmerie qui l’a emmené jusqu’à un hélicoptère. C’est par ce biais qu’il a dû rejoindre le village où a lieu l’enterrement cet après-midi. Selon son porte-parole, il devrait ensuite retourner à Diégo Suarez dans l’extrême nord du pays. Il y est placé en résidence surveillée depuis bientôt deux semaines et on ne sait pas jusqu’à maintenant combien de temps il y restera.