Mali: les mouvements de l'Azawad créent une coordination militaire

Groupe de soldats touaregs du MNLA dans la région de Kidal, le 4 février 2013.
© REUTERS/Cheick Diouara

Au Mali, la coordination des Mouvements de l’Azawad a annoncé ce mardi qu'elle mettait en place une coordination militaire pour le nord du pays. Elle sera composée de dix officiers et son commandement sera assuré par le colonel Mohamed Ag Najim. 

Le représentant du MNLA en Europe, Moussa Ag Assarid précise que les secrétaires généraux et officiers du mouvement se sont réunis à Anefif du 26 au 28 octobre 2014 avec les membres du HCUA et du MAA. Ils ont décidé conjointement à l'issue de cette réunion la création de leur coordination militaire.

Cette nouvelle structure regroupant les forces militaires des trois mouvements a pour but selon eux de répondre à l’insécurité grandissante dans les régions du nord du Mali et de protéger les habitants, menacés d'après ces groupes par les actions « miliciennes » gouvernementales.

Les trois groupes affirment que « cette coordination s’inscrit dans la droite ligne de la demande faite par la Minusma et la force française Barkhane de contenir et éradiquer toute forme d’insécurité » dans le nord du Mali.

Ils accusent notamment les forces de Bamako se soutenir des éléments attaquant leurs positions et menaçant la population. 

La coordination militaire des mouvements de l’Azawad s'engage parallèlement à respecter les closes du cessez-le-feu du 23 mai 2014 signé à Kidal. Elle appelle le gouvernement de Bamako à faire de même.

Elle s'engage également à poursuivre les recherches de solution négociée, selon Moussa Ag Acharatoumane, coordinateur pour les trois mouvements.

Le gouvernement malien a pris connaissance de la création de cette coordination militaire ; il devrait s'exprimer sous peu. Il réaffirme respecter le cessez-le-feu et dément alimenter les violences, tout en appelant les groupes armés du Nord à ne pas abandonner le processus de paix.