Mali: le vérificateur général saisit le procureur de la République

Un avion Boeing 737.
© Wikipédia

Sur 241 pages, le rapport du vérificateur général, qui s'occupe au Mali de la lutte contre la corruption et la délinquance financière, énumère des irrégularités commises, selon lui, lors de l’achat de l’avion présidentiel, et des équipements destinés aux forces armées maliennes. Le vérificateur général a saisi le procureur de la République.

Selon le rapport, malgré près de 19 milliards de francs CFA déboursés pour l’achat de l’avion présidentiel, à ce jour aucun document n’atteste que l’appareil a été intégré dans le patrimoine de l’Etat malien. Pour son achat, toutes les règles de l’orthodoxie financière n’ont pas été respectées, poursuit le même rapport.

Autre marché, celui de l’équipement militaire. L’affaire commence le 5 novembre 2013. Ce jour-là, le directeur de cabinet de la présidence de la République délivre un mandat pour équiper l’armée. Et depuis, estime le document publié, un constat : des marchés ont été irrégulièrement passés, des garanties bancaires douteuses, d’importants transferts, transactions frauduleuses retraits en espèces effectués.

Il y a par exemple, selon le rapport, 9,3 milliards de francs CFA de transactions frauduleuses et plusieurs autres milliards de francs CFA dans le registre de mauvaise gestion.

Résultat, le vérificateur général saisit le procureur de la République pour notamment détournement de fonds publics, délit de favoritisme et trafic d’influence.