Mali: une cérémonie d'hommage pour Ghislaine Dupont et Claude Verlon

Claude Verlon et Ghislaine Dupont.
© RFI

Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été assassinés à Kidal, le 2 novembre 2013. Tandis que l'enquête se poursuit, le Mali leur a rendu hommage, jeudi, à Bamako. Par ailleurs, le 2 novembre sera une journée spéciale en mémoire de nos deux confrères.

Quelques notes de kora berce le début de la cérémonie. Ils sont nombreux à être présents : des diplomates (on reconnaît l’ambassadeur du Maroc), des hommes politiques (on reconnaît par la taille Tiébilé Dramé), des journalistes… Tous pour rendre un hommage à Ghislaine Dupont et à Claude Verlon.

Le maître de cérémonie Sidi el Moctar Kounta, évoque le poète Birago Diop : « Les morts ne sont pas morts ». Souvenirs, souvenirs… Témoignages, témoignages… Beaucoup d’émotion, de la colère également.

Fatoumata Sidia Kété, de l’Association malienne de défense et des droits de la femme dit que être là « pour fustiger cet assassinat qui est arrivé dans notre pays et qui n’aurait pas dû ».

Ce fut également le temps des questions. « Mais il faut qu’on sache ! Parce que si nous ne savons pas, nous sommes tous en sursis ! Et le fait de ne pas savoir donne l’impression qu’il y a une raison d’Etat », analyse Adam Thiam, éditorialiste dans la presse locale .

Une association des amis de Ghislaine et de Claude a été créée. Et pour célébrer le Mali arc-en-ciel, une artiste touarègue, Keltoum a pris le micro et a entonné quelques mélopées.


A nos lecteurs et auditeurs : journée de mémoire le 2 novembre

La journée du 2 novembre a été décrétée par les Nations unies « Journée internationale de lutte contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes », en mémoire de nos deux journalistes assassinés.

De son côté, RFI lance une Bourse qui porte leurs noms, destinée aux jeunes journalistes et techniciens en Afrique, dont la première édition se déroule le dimanche 2 novembre à Bamako.

Par ailleurs, RFI, France 24 et Monte Carlo Doualiya proposent, le 2 novembre, un fil rouge sur toutes leurs antennes et leurs sites Internet autour de la thématique : « Que serait un monde sans info ? ». Il s’agit ainsi de sensibiliser les auditeurs, téléspectateurs et internautes du monde entier à l’enjeu démocratique essentiel que constitue le droit à l’information.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.