Trafic de minerais: une ONG dénonce l’impunité de soldats congolais

Un soldat des FARDC, l'armée congolaise.
© REUTERS/Thomas Mukoya

Lundi 3 et mardi 4 novembre, plusieurs pays, des membres de la société civile et des entreprises du secteur minier se réunissaient à Kinshasa pour le Forum sur les chaînes d'approvisionnement responsables en minerais, organisé par l'ONU, les gouvernements de la région des Grands Lacs et l’Organisation coopération et de développement économique (OCDE). Le cas de la RDC est l'un des plus alarmants : l'ONG Global Witness, qui a participé au Forum dénonce ainsi l'impunité des membres de l'armée nationale illégalement impliqués dans le commerce de minerais.

Le problème [...] est connu depuis longtemps. Certainement, depuis quelques années, en parallèle aux efforts fournis par les opérateurs régionaux, nationaux et internationaux sur le commerce des minerais, il y a eu un effort de la part de la hiérarchie militaire.

Annie Dunnebacke
05-11-2014 - Par Mélissa Chemam

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.