Côte d’Ivoire: accord trouvé entre le président Ouattara et les militaires

Des soldats ivoiriens bloquent l'accès au quartier d'affaires du Plateau, à Abidjan, le 18 novembre 2014.
© AFP/ ISSOUF SANOGO

En Côte d’Ivoire, le président Alassane Ouattara a reçu, ce jeudi 20 novembre, les délégués des camps militaires du pays après les manifestations de mardi. Une solution a été trouvée. La réunion terminée, les soldats sont repartis avec, entre autres, la garantie de toucher leurs soldes.

Mission accomplie sur toute la ligne pour les militaires. Ils ont apparemment obtenu satisfaction sur l’ensemble des points qu’ils revendiquaient, à savoir les arriérés de soldes sur la période 2009-2011 ; la prise en charge par l’Etat des frais de santé, et des loyers des logements pour leurs familles ; ainsi que les promotions aux titres de caporal-chef ou bien de sergent-chef, des promotions qui seront progressives, car il ne pourra pas y avoir de promotions simultanées pour 8 400 hommes d’un coup.

« Nous nous sommes vus, nous nous sommes parlé et nous nous sommes compris », a déclaré le président Alassane Ouattara aux quelque 100 militaires qui étaient réunis à la présidence, dans la salle de réunion, venus en délégation de tout le pays. « J’ai donné des instructions pour que dès la fin du mois de novembre, les soldes commencent à être réglés. Cela se fera progressivement durant les six prochains mois et, d’ici avril, tout sera en ordre », a ajouté le président ivoirien.

En revanche, si le chef de l’Etat et chef des Armées a déclaré être à l’écoute des militaires, il leur a aussi indiqué que désormais, ils devaient être « des soldats exemplaires, rentrer dans les casernes » et « montrer l’exemple » à leurs camarades. « Si vous ne vous comportez pas comme tels, vous allez créer la chienlit dans le pays », a précisé le président Ouattara devant des militaires apparemment très satisfaits de ce qu’ils ont entendu. 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.