Sénégal: en meeting, Abdoulaye Wade charge Macky Sall

L'ancien président Abdoulaye Wade le vendredi 25 mai 2014
© AFP PHOTO / SEYLLOU

Le XVe Sommet de la francophonie se tiendra dans une semaine à Dakar. Macky Sall, le président sénégalais, a invité son prédécesseur, Abdoulaye Wade à assister à la cérémonie d’ouverture. Mais ce dernier a décliné cette offre, parce que son fils, Karim, est en prison et fait l’objet d’un procès sur son patrimoine. Lors d’un meeting ce vendredi soir, Abdoulaye Wade a une fois de plus critiqué la traque des biens mal acquis menée par l’actuel régime.

Plusieurs centaines de militants, vêtus de tee-shirts bleus aux couleurs du Parti démocratique sénégalais (PDS), sont rassemblés place de l’Obélisque à Dakar. Sur scène, des sympathisants haranguent la foule, des artistes jouent des morceaux et des lutteurs font leur show. De quoi amuser des jeunes, déçus du régime actuel.

Saliou Dieng, un responsable du Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) le confirme : « La jeunesse n’a plus d’espoir. La jeunesse n’a plus de vision en termes de carrière. Les marchands ambulants, vous les voyez, ils sont tous là. Tous les autres secteurs. Mais actuellement, qu’est-ce que fait Macky Sall pour la jeunesse ? Rien du tout ! »

Puis d’un pas nonchalant, Abdoulaye Wade entre sur la scène pour critiquer la politique agricole du gouvernement, pour dénoncer les injustices et fustiger une fois de plus la traque contre les biens mal acquis.

L’occasion de défendre son fils Karim, poursuivi pour enrichissement illicite : « La traque des biens mal acquis a conduit Macky Sall dans une situation insoluble. Ils sont allés en France. Ils ont porté plainte contre moi, contre Karim. Le procureur général de Paris a lancé toute sa police, ses agents de renseignements, pour chercher. Dans le rapport qu’ils ont donné, on n’a rien trouvé. »

Dans ce discours incisif, le leader du PDS demande des explications sur l’interpellation de plusieurs responsables de son parti. Abdoulaye Wade entend organiser un autre rassemblement après le Sommet de la francophonie.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.