Republier
Soudan ONU

Soudan: la Minuad remerciée du Darfour après des accusations de viols

Les troupes soudanaises sécurisent le village de Tabit, le 20 novembre.
© AFP PHOTO/ASHRAF SHAZLY

Le ministère soudanais des Affaires étrangères a demandé à la mission conjointe ONU-UA de préparer sa stratégie de retrait. La mission censée empêcher les combats et protéger les civils dans la Darfour est au cœur d'une polémique après les accusations de viols massifs dans un village du Darfour-Sud portées contre l'armée soudanaise. A en croire Khartoum, les enquêtes sur les viols présumés à Tabit que l'ONU veut mener ont pour objectif d'humilier le Soudan.

La liste des griefs énoncée par le sous-secrétaire du ministère soudanais des Affaires étrangères, Abdallah al-Azraq, à l'encontre de la Minuad est aussi vaste que multiforme. A l'en croire, la Minuad fait peser un poids sur les finances soudanaises, car selon lui l'armée est censée protéger les personnels de la Minuad.

Par ailleurs, dit-il, si l'on avait utilisé l'argent de la Mission ONU-UA pour le Darfour, la région serait aujourd'hui développée. Autre grief, l'ONU voudrait enquêter sur les viols commis à Tabit fin octobre afin d'humilier un peu plus le Soudan. Et même pire. Al-Azraq estime que la Minuad cherche à Tabit de quoi justifier l'insécurité au Darfour et donc sa propre existence. Encore plus curieux, le fonctionnaire laisse entendre que l'affaire de Tabit est destinée à saper les projets de développement initiés par le Qatar dans le Darfour-Sud.

Pas un mot, en revanche sur le rapport secret de la Minuad révélé par la presse et qui affirme sans ambigüité que la mission d'enquête de la Minuad à Tabit y a trouvé des témoins apeurés, intimidés, une présence massive de soldats en civils et en uniforme, rendant les conclusions de l'enquête plus qu'incertaines. Mais Khartoum ne se contente pas de faire feu de tout bois contre la Minuad, elle veut aussi disculper son armée. Elle a confié l'enquête au procureur spécial pour les crimes commis au Darfour. En revanche, elle interdit à la Minuad d'enquêter dans le village de Tabit.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.