Republier
Burundi

Burundi: l’opposition avertit la Céni sur l’enrôlement des électeurs

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Pierre Claver Ndayicariye.
© DR

Au Burundi, les partis d’opposition montent au créneau à la veille du lancement de l’enrôlement des électeurs en vue des élections générales de 2015. Les principaux partis d’opposition ont écrit à la Commission électorale nationale indépendante (Céni), en prenant à témoin la communauté internationale, pour demander son report immédiat, en estimant qu’en l’état actuel des choses, ce serait la porte ouverte à des fraudes massives sur le fichier électoral.

Le message se veut solennel, sans passion, mais ferme. Il s’agit de « la toute dernière fois, que nous demandons à la Céni de nous écouter et de répondre à notre doléance, si non ce sera la rupture totale », prévient l’opposition burundaise.

Et, cette fois, tous les grands partis d’opposition sont là. Ils exigent de la Commission électorale du Burundi qu’elle reporte sine die l’enrôlement des électeurs qui doit débuter demain, lundi. En cause notamment, tout ce qui a été fait jusqu’ici depuis la mise en place des commissions électorales, communales et provinciales, totalement dominées par le parti au pouvoir jusqu’à une distribution massive de cartes nationales d’identité qualifiées d’irrégulières, en passant par le refus de tenir compte de plusieurs ténors de l’opposition.

Le risque d'un retour de la violence

Et les dits partis d’opposition de mettre en garde la Céni : « Il y a un risque évident que le pays bascule de nouveau dans la violence. » Un avertissement qu’il ne faut pas prendre à la légère si on se souvient des violences qui ont suivi le boycott des élections générales de 2010 par l’opposition au Burundi.

La réponse de la Céni était, elle, prévisible. Pour son porte-parole Prosper Ntahorwamiye, « il faut laisser le processus d’enrôlement démarrer lundi. Ceux qui ne sont pas encore prêts vont prendre le train en marche ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.