Un échantillon du virus Ebola volé en Guinée

Particule virale d'Ebola observée au microscope électronique.
© REUTERS/Frederick Murphy

Un redoutable gang de voleurs sévit dans la forêt guinéenne. Il a dépouillé les passagers d'un bus dont un médecin qui convoyait une glacière contenant un échantillon du virus Ebola. Les voleurs ont disparu dans la nature, emportant leur butin très dangereux.

L’incident s’est produit sur l’axe Kankan-Kissidougou dans l’est de la Guinée où les coupeurs de route ont attaqué un véhicule de transport en commun, dépouillant les passagers de tous leurs biens dont une glacière contenant un échantillon du virus Ebola. Cette glacière était convoyée par un spécialiste guinéen, à destination d'un laboratoire spécialisé d’examen du virus. Le docteur Sakoba Keïta, chef de la coordination de la cellule de riposte contre cette maladie en Guinée, résume la situation : « C’est un écouvillonnage de la bouche d’un patient qui était décédé à Kankan. Un produit biologique considéré dangereux par l’OMS. Le vrai risque, c’est que d’autres personnes touchent la glacière et qu’elles soient en contact avec ce liquide ».

Eviter pareille mésaventure

Et pourtant, de très nombreux véhicules ont été offerts à la cellule de coordination de lutte contre le virus pour éviter pareille mésaventure. « On a donné des véhicules pour le transport des échantillons sécurisés, regrette le docteur Sakoba Keïta. Le cas de Kankan s’est passé à la veille de l’arrivée de leurs véhicules pour le transport mais les dispositions ont été prises pour que désormais cela ne soit plus réalisé qu'avec tous les moyens de locomotion que nous avons. »

Selon des chiffres officiels, la fièvre hémorragique Ebola a fait 1 233 morts sur 2 077 cas en Guinée.