Arabie saoudite: arrêtées pour avoir conduit une voiture

Une femme au volant d'une voiture, en Arabie Saoudite, le seul pays au monde à interdire aux femmes de conduire.
© REUTERS/Faisal Al Nasser

Deux Saoudiennes se trouvent actuellement en détention dans la région est de l’Arabie Saoudite, après avoir tenté de passer la frontière depuis Dubaï au volant de leur véhicule. Le site d’un groupe de défense des droits de l’homme qui a dénoncé cette arrestation a été bloqué par les autorités saoudiennes.

Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

Loujain Hathloul et Mayssaa Alamoudi sont détenues à Alhassa, ville située à l’est du Royaume. Loujain a été placée dans une maison de correction pour jeunes femmes de moins de 30 ans alors que Mayssam, journaliste, venue aider son amie dimanche dernier, a été, quant à elle placée dans une prison. Leur crime ? Avoir tenté de passer la frontière des Emirats arabes unis au volant d’une voiture.

Passeport confisqué

Interrogées par la police saoudienne, Loujain et Mayssaa se sont vu confisquer leur passeport. Mais juste avant de se voir retirer son portable, Loujain a expliqué sur son compte Twitter qu’elle était détentrice d’un permis délivré aux Émirats arabes unis. Or, selon un accord inter-gouvernemental, « un conducteur, quel que soit son sexe, détenant un permis de conduire délivré dans un pays du Golfe a le droit, sans entamer aucune démarche, d'utiliser son permis dans un autre pays du Golfe », explique Alia la soeur de Loujain sur un blog.

Conductrices humiliées

Une réalité ! Les femmes peuvent conduire dans tous les pays du Golfe excepté en Arabie saoudite. Depuis 24 ans, les femmes saoudiennes se battent au péril de leur vie pour obtenir le droit de conduire, ce droit élémentaire. A chaque arrestation, elles sont humiliées, traitées comme des délinquantes.