Algérie: des terroristes très actifs en Kabylie

Des terroristes sont toujours actifs dans la région de Bouira en Algérie.
© CITIZENSIDE/MOURAD ALLILI

Alors que les autorités algériennes affirment que 3 000 hommes sont toujours à la recherche des assassins du randonneur français Hervé Gourdel, tué fin septembre en Kabylie, le journal El Watan révèle que des terroristes sont toujours actifs dans la région.

En quelques semaines, trois faux barrages et une attaque d’un convoi de gendarmerie se sont produits à proximité de l'endroit où le français Hervé Gourdel a été kidnappé à la fin du mois de septembre. La première fois, c’est un convoi de travailleurs turcs et chinois qui a été visé. Les autres fois, les terroristes ont pris l’argent des automobilistes ou volé des véhicules.

Selon des témoignages recueillis par le journal El Watan, les terroristes sont aujourd’hui très présents dans cette région de Bouira. Ils circulent en plein jour et ne se cachent pas. Les habitants racontent que les groupes armés leur assurent qu’ils ne s’en prendront pas aux Algériens, mais qu’ils cherchent des moyens de transport et de l’argent. Ces hommes expliquent aussi que leur objectif est d’instaurer un Etat islamique en Algérie.

Pour les habitants, ces derniers événements sont inquiétants. Ils demandent une intervention rapide de l’Etat, qu’ils accusent de laisser faire. Mais ils déplorent aussi la méfiance des habitants envers l’armée, une crainte qui les retiendrait systématiquement de dénoncer les pressions des groupes armés.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.