L’ex-chef de guerre tchadien Baba Laddé arrêté en Centrafrique

Baba Laddé a a été arrêté par des casques bleus non loin de Kabo, dans le nord de la Centrafrique.
© AFP/STRINGER

L'information a été confirmée hier à Bangui par la Minusca. Mahmat Abdelkader Baba Laddé a été arrêté lundi par des casques bleus dans le nord de la RCA. L'ancien chef rebelle, nommé préfet par le président Idriss Déby en juillet, avait quitté le Tchad précipitamment au début du mois quand des militaires étaient venus le chercher chez lui.

Lundi après-midi, aux environs de Kabo, dans le nord de la Centrafrique, Mahmat Abdelkader Baba Laddé est appréhendé par les hommes de la Minusca déployés dans la zone. « Les choses se sont déroulées sans incidents. Il se serait même livré », raconte une source judiciaire à Bangui. L'ancien chef rebelle d'origine tchadienne a été conduit ensuite dans la capitale centrafricaine où il a été entendu par la gendarmerie mercredi.

Selon la Minusca qui a confirmé cette arrestation hier, Baba Laddé faisait l'objet d'un mandat d'arrêt émis par la justice centrafricaine en mai dernier. « Il y a de nombreuses plaintes contre lui, il y a même des faits qui relèvent du crime contre l'humanité », explique cette même source judiciaire.

Baba Laddé avait disparu des écrans radars depuis le début du mois. Nommé préfet de la Grande Sido dans le sud du Tchad, le 19 juillet, il avait été démis de ses fonctions – comme de nombreux autres préfets – par un décret présidentiel, le 24 novembre. Refusant de quitter la ville de Maro, il avait fini par s'enfuir le 1er décembre, alors que des militaires tchadiens étaient venus le chercher.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.