Libye: la CPI demande l’aide de l’ONU pour juger le fils Kadhafi

Saïf al-Islam, le fils de Mouammar Kadhafi, en août 2011 à Tripoli.
© REUTERS/Paul Hackett

La Cour pénale internationale demande au Conseil de sécurité de contraindre Tripoli à lui livrer Saïf al-Islam, le fils de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Agé de 42 ans, il est soupçonné de crimes contre l'humanité commis en février 2011. La juridiction internationale faire pression pour pouvoir le juger à La Haye ce que les Libyens refusent, estimant être capables d'organiser un tel procès.

Le bras de fer dure depuis juin 2011, lorsque le procureur de la CPI avait lancé un mandat d'arrêt contre Saïf al-Islam. La Libye avait alors présenté un recours finalement rejeté en mai 2013. Pour autant, Tripoli n'a jamais livré le fils Kadhafi à La Haye. Près de 20 mois plus tard, la juridiction internationale estime avoir suffisamment attendu. En termes tout diplomatiques, elle a demandé au Conseil de sécurité d'envisager les mesures possibles pour obtenir la coopération libyenne.

Pour la CPI, les Libyens ne peuvent pas garantir un procès équitable à Saïf al-Islam, d'autant que le fils Kadhafi n'est même pas détenu par les autorités, mais par une brigade d'anciens rebelles à Zintan, au sud de Tripoli. Le pouvoir central n'a d'ailleurs jamais pu obtenir son transfert dans la capitale. S'ajoute la situation d'anarchie dans le pays, la faiblesse de l'Etat et les affrontements entre différents groupes armés.

La Libye a bien tenté de montrer qu'elle était capable de gérer un tel procès. Le 14 avril dernier, Saïf al-Islam a été présenté à un juge de Tripoli par visioconférence. La presse avait alors décrit une audience aux dysfonctionnements illustrant l'« amateurisme du système judiciaire libyen ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.