Republier
Libye

Libye: poursuite des violences autour des zones pétrolières

Combats à Benghazi le 11 décembre 2014 entre milices et forces pro-gouvernementales.
© REUTERS/Esam Omran Al-Fetori

Les combats se sont poursuivis dimanche en Libye où les forces armées loyales au Parlement élu affrontent une alliance d’islamistes et de jihadistes. Des affrontements ont eu lieu sur au moins deux fronts : dans la région pétrolière du golfe de Syrte mais aussi à proximité de la frontière tunisienne. Selon des responsables, le terminal d’exportation de Sidra, le plus grand du pays, a dû fermer suite aux combats. Plusieurs fronts sont désormais ouverts dans le pays qui sombre un peu plus dans le chaos chaque jour.

Les affrontements entre les forces armées des deux autorités qui se battent pour la légitimité en Libye ont continué dimanche dans le golfe de Syrte, la grande région pétrolière, mais aussi à la frontière avec la Tunisie.

Une alliance entre des forces islamistes de la ville de Misrata et des jihadistes d’Ansar al-Sharia des villes de Benghazi et Syrte tente de mettre la main sur les ressources en pétrole du pays.

Cette nouvelle opération dénommée « Shourouq » ou « Lever de soleil » vise à s’emparer des terminaux d’exportation et des champs pétroliers. Samedi, les forces loyales au Parlement élu ont stoppé leur avance grâce à des bombardements aériens.

Mais les affrontements se sont poursuivis dimanche à proximité du terminal. Les forces loyales au Parlement élu tentent également de reprendre du terrain autour de Tripoli, contrôlé depuis cet été par l’alliance de milices « Aube de la Libye ».

De violents combats ont eu lieu au niveau de la ville d’Abu Kamash, à quelques kilomètres de la frontière avec la Tunisie. Les deux camps déclaraient dimanche soir contrôler le poste frontière de Ras Jedir mais selon des sources locales il serait toujours aux mains des hommes d’Aube de la Libye.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.