L’Afrique du Sud fait un pas de plus vers le nucléaire

L'Afrique du Sud a déjà signé plusieurs accords de coopération internationale avec la France, les Etats-Unis, la Russie et la Corée du Sud en vue d’acquérir huit réacteurs nucléaires.
© Getty Images/Aimin Tang

La présidence sud-africaine a annoncé mercredi qu’un appel d’offres allait bientôt être lancé pour acquérir la technologie nécessaire à la production de 9600 MW d’électricité. Le pays a déjà signé plusieurs accords de coopération internationale avec la France, les Etats-Unis, la Russie et la Corée du Sud en vue d’acquérir huit réacteurs nucléaires.

Le gouvernement sud-africain se dit « déterminé à mettre en place un programme nucléaire afin de garantir la sécurité énergétique du pays. » L’Afrique du Sud s’apprête donc à lancer un appel d’offres. Le gouvernement planche déjà sur le processus d’approvisionnement.

Alors, aubaine ou malédiction pour l’économie sud-africaine ? Les avis sont très partagés. Le gouvernement promet « la création de milliers d’emplois et la construction d’une industrie durable. » Les opposants, de leur côté, s’alarment du coût de l’opération estimé à plusieurs dizaines de milliards d’euros. Selon eux, le projet risque tout simplement « de ruiner l’Afrique du Sud ».

L’ONG environnementale Earth of life critique le manque de transparence de ce projet d’acquisition, dont le détail n’a pas encore été soumis au Parlement.

Enfin, à court terme, cela ne règle pas la crise de l’électricité qui touche Afrique du Sud. Les défenseurs de l’environnement estiment qu’il vaudrait mieux doter chaque foyer de panneaux solaires.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.