RCA: pour Noël, l'archevêque de Bangui rend visite aux ex-Seleka

L'archevêque de Bangui, Dieudonné Nzapalainga.
© AFP/Steve JORDAN

Après être allé à la rencontre des anti-balaka, l'archevêque de Bangui, Monseigneur Dieudonné Nzapalainga, s'est rendu dans les camps de cantonnement des ex-Seleka. Des centaines d'anciens rebelles sont toujours casernés sur trois sites dans la capitale, Bangui. Les membres de l’ex-coalition se sont félicités de cette visite, mais ils attendent surtout une solution gouvernementale à leurs conditions de vie.

Du savon, du riz, des vêtements pour les enfants... L’archevêque de Bangui, Mgr Nzapalainga, a tenu à faire un geste envers les ex-Seleka en cette fin d’année. L’occasion surtout pour lui d’ouvrir le dialogue entre les ex-rebelles et les membres de la communauté chrétienne. « Entre les deux, je mène un grand débat sur la cohésion sociale », explique l'homme d'église.

« Pendant deux heures, dit-il, j’ai pris le temps de les écouter exprimer leurs doléances, parce qu’ils ont dit plusieurs fois : " Il n’y a pas de gens qui viennent nous voir. " Donc je prends sur moi toutes les revendications, leur agressivité, dans un climat chaleureux. Je pense qu’ils ont eu aussi des réponses. C’est pour faire tomber les masques, pour qu’on puisse les voir autrement que comme des fauves. Ce sont des êtres humains. »

Le colonel Bokassa, agent de liaison entre les différents camps, s’est réjoui de cette visite. Mais il attend maintenant un geste du gouvernement : « Les éléments sont contents, ils ont écouté le message que Monseigneur a passé. Présentement, on est calme, l’ambiance est revenue entre nous. On attend seulement, du côté du gouvernement, ce qui va se produire après la fête. »

Les ex-Seleka observent donc une trêve pendant les fêtes de fin d’année, jusqu'à la rentrée.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.