Gambie: Yahya Jammeh, 20 ans de règne sans partage

Le président gambien Yahya Jammeh, tout vêtu de blanc et son éternel calot sur la tête, à l'Assemblée générale de l'ONU, le 25 septembre 2014.
© AFP PHOTO/Don Emmert

Le président Yahya Jammeh a réchappé à un coup d'Etat hier, mardi. Une tentative de putsch conduite par des militaires, anciens membres de la garde présidentielle, alors qu'il était en dehors du pays - selon une source militaire, il serait d'aileurs de retour à Banjul ce mercredi. Yahya Jammeh, 49 ans, règne sans partage depuis 20 ans sur ce petit pays de moins de deux millions d'habitants enclavé par le Sénégal.

Tyran mystique et parano, Ubu Roi, monarque absolu… Les qualificatifs ne manquent pas pour désigner celui qui règne depuis 20 ans sur la Gambie. Au départ, Yahya Jammeh est un militaire, un jeune lieutenant qui en 1994, à 29 ans, renverse le président d'alors et prend la tête d'un comité militaire.

L'enthousiasme et le soutien seront de courte durée. Lentement mais sûrement, le putschiste revêt les habits du dictateur autoritaire et impulsif. Il fait le vide autour de lui et s'en prend systématiquement à la presse et aux ONG : arrestations arbitraires, disparitions... L'assassinat de Deyda Haidara, journaliste respecté à Banjul marque un tournant.

Parole muselée, opposition réprimée

De l'avis d'anciens proches, à force de paranoïa et de pulsions colériques, le président Jammeh procède à de véritables purges dans tous les secteurs de la société, y compris dans son entourage le plus rapproché. La population vit dans la crainte de la répression de la toute-puissante NIA, l'agence nationale du renseignement. La parole est muselée, l'opposition opprimée.

Selon Medoune Seck, représentant à Dakar de l'ONG Famedev au sein de la coalition pour les droits humains en Gambie, « les Gambiens sont coupés du monde. [...] Il n’y a pas de liberté d’expression, pas de médias privés pour donner des informations. Il n'y a aucune communication libre et démocratique, poursuit-il. Le gouvernement a une armée forte, et très bien équipée, les populations ont peur. C’est ça la situation aujourd’hui en Gambie. »

La folie autocrate recouvre d'autres ressorts. Yahya Jammeh se prend pour un guérisseur mystique capable de soigner le Sida à base de plantes. Il pourfend l'homosexualité. Sur la scène internationale, ce chantre de l'anti-impérialisme est aujourd’hui plus seul que jamais. Ce président qui se voudrait roi sait aussi jouer les parrains des narcotrafiquants et des rebelles voisins de la Casamance.

Le changement viendra de l'extérieur

Mais pour Medoune Seck, la raison de la durée de Yahya Jammeh tient surtout dans le fait que la Gambie n'intéresse pas grand monde au niveau international. « La Gambie est un petit pays, explique-t-il. [Elle] n’a aucune ressource qui peut intéresser les puissances. Ce qui fait aujourd’hui qu’aucune puissance n’essaie de s’immiscer dans les affaires de la Gambie. »

Pour Medoune Seck le changement viendra pourtant forcément de l'extérieur du pays, par l'action de la diaspora. « C’est un président qui a pris le pouvoir par un coup d’Etat, c’est un fait, explique-t-il. [...] On sait qu’aujourd’hui, ce n’est pas par les urnes qu’on va avoir une alternance parce qu’il est en train de faire voter une loi pour devenir roi en Gambie. » Conséquence : selon lui, rien ne peut se faire à partir de la Gambie. « Depuis longtemps, il y a des Gambiens de la diaspora qui sont venus pour essayer d’inverser la tendance. Aujourd’hui toutes les actions pour amener la démocratie, la liberté d’expression [...] tout doit se faire à l’extérieur de la Gambie. On sait qu’effectivement il y a des choses qui se préparent aujourd’hui pour renverser demain le pouvoir en Gambie. »

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.