Republier
Niger France

Niger: Madama, base de la lutte contre les trafics

Soldats français au fort de Madama.
© RFI/Olivier Fourt

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s'est rendu jeudi 1er janvier sur la base avancée de Madama dans l'extrême nord du Niger. Une base importante dans la stratégie de l'opération Barkhane visant à s'attaquer aux flux de ravitaillement des terroristes. Madama est en effet un carrefour et un point de contrôle pour les véhicules provenant de Libye.

Avec notre envoyé spécial à Madama, Olivier Fourt

C’est une petite pancarte métallique indiquant la présence de mines. Elle bat sur un fil barbelé sous les rafales cinglantes de l’Harmattan, dernière ligne de protection d’un fort colonial construit par les Français en 1931.

L’armée nigérienne en a hérité, mais aujourd’hui les Français sont de retour à Madama. En ce début d’année, Madama n’est encore qu’un campement d’une vingtaine de tentes couleur sable et de conteneurs métalliques, mais dans quelques semaines un nouveau fortin sortira de terre entouré d’épais murs de protection, destinés autant à stopper une attaque terroriste qu’à briser la morsure du vent qui souffle du nord depuis la Libye. La frontière n’est qu’à 100 kilomètres.

En ce moment, la nuit le thermomètre flirte avec les zéros degrés, mais Madama est l’emplacement idéal pour surveiller les passes de Salvador, ou de Tummo par ou s’engouffrent les trafiquants de tout poil.

Les Nigériens le savent bien, c’est à également à Madama que se trouve leur premier point de contrôle douanier. Des pick-up surchargés, et des camions qui cachent parfois des armes, des fusils d’assaut démontés qu’il faut retrouver au milieu d’innombrables ballots. Français et Nigériens travaillent désormais ensemble. La semaine dernière, ils ont stoppé un convoi de deux tonnes de cannabis en face de la passe de Tummo.

Un camion surchargé à Madama © RFI/Olivier Fourt

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.