Republier
RDC

RDC: agitation politique autour de Moïse Katumbi, le Katangais

Moïse Katumbi, gouverneur de la province du Katanga.
© www.katanga.cd

Ce week-end, le président Joseph Kabila Kabange consulte à Lubumbashi les notabilités du Katanga. Une rencontre cruciale après ce que d'aucuns ont considéré comme la défection d'un poids lourd katangais, Moïse Katumbi, de la majorité.

Cette réunion autour du président Kabila intervient alors qu'Evariste Boshab, vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur est arrivé à Lubumbashi, certainement pour comprendre la volte-face du gouverneur du Katanga.

A sa descente d’avion, Evariste Boshab a été très explicite : « Je suis venu faire l’état des lieux de la situation » a-t-il déclaré. Moïse Katumbi Chapwe ne s’est pas déplacé pour accueillir le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur : c’est son adjoint Archibald qui s’est rendu à l’aéroport.

Pas de réaction officielle aux propos de Moïse Katumbi

Le très populaire gouverneur du Katanga est-il encore convalescent ou bien est-ce la preuve d’un divorce consommé entre lui et la direction de la majorité ? En tout cas le malaise est très perceptible dans la majorité, depuis l’adresse de Moïse Katumbi, le 23 décembre, place de la poste à Lubumbashi, une brève allocution interprétée par beaucoup comme une opposition au maintien du président Kabila au pouvoir après 2016. La majorité elle-même n’a pas encore réagi officiellement aux propos du gouverneur du Katanga.

Cette réunion autour du président Kabila intervient aussi au moment où un député honoraire est aux arrêts après avoir pris position contre un éventuel troisième mandat du président Kabila et que d'autres personnes sont menacées. L’ACAJ, Action congolaise pour l’accès à la justice, a dénoncé dans un communiqué l’arrestation du député honoraire Vano Kiboko et d’autres intimidations dans les rangs de tous ceux qui s’opposent à la révision constitutionnelle.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.